Le règlement général sur la protection des données (RGPD) fait partie de la réforme réglementaire menée par l’Union européenne dans le but de garantir des normes élevées de protection des données adaptées à la réalité numérique du monde d’aujourd’hui.

Le présent règlement, qui abroge la directive 95/46 / CE a été adoptée par le Parlement européen en Avril 2016 et est entré en vigueur 20 jours après sa publication au Journal officiel de l’Union européenne, le 4 mai 2016. Son champ d’application est étendu à tous les pays membres de l’Union Européenne et s’applique directement à tous à partir du 25 mai 2018.

Le RGPD :  qu’est-ce donc ?

C’est le nouveau règlement général sur la protection des données ( « GDPR » pour son sigle en anglais et RGPD pour Règlement sur la protection des données générales) applicable sur tout le territoire de l’UE, ce qui représente une révolution dans la conception du traitement des données personnelles.

Il est donc entré en vigueur le 25 mai 2018, fournissant divers changements et développements concernant la norme précédente et visant à devenir un cadre réglementaire plus strict.

À partir de maintenant, c’est ce règlement qui régira ce qui peut être fait avec le nom d’utilisateur, le numéro de mobile ou le courriel avec lequel vous vous êtes inscrit dans un service ou une application.

Qui est concerné ?

Toutes les entreprises traitant des données des citoyens de l’UE, qu’elles soient établies sur le territoire de l’UE ou non. Par conséquent, si vous effectuez un achat dans un magasin numérique situé aux États-Unis, vous devez également appliquer et respecter ce règlement même si vous opérez depuis un autre territoire.

Quels sont les objectifs du RGPD ?

L’objectif principal de ce règlement est d’accorder plus de pouvoir aux citoyens de l’UE sur le contrôle et l’enregistrement de leurs données personnelles, qui sont devenus une véritable mine d’or à l’heure de notre ère numérique et grâce à laquelle d’innombrables entreprises amassent d’énormes fortunes.

Répondant aux nouvelles exigences exigées par cette loi, les entreprises sont tenues d’être transparentes dans la collecte des données et l’utilisation qu’elles en feront, y compris pour l’enregistrement des données qu’elles conservent.

D’autre part, une adaptation nécessaire aux changements technologiques et une uniformité en ce qui concerne le traitement des données personnelles sur l’ensemble du territoire de l’UE sont réalisées, évitant ainsi la fragmentation entre les différents systèmes nationaux.