La profession de commissaire au compte est l’une des plus demandées, notamment en période de crise économique, où les entreprises sont particulièrement soucieuses d’analyser en profondeur leurs comptes et leurs processus comptables afin d’optimiser les ressources, d’éviter les déséquilibres économiques et d’être responsable et transparent.

Le travail du commissaire au compte est précisément de vérifier et de dicter que les livres comptables d’une entreprise ou d’une institution sont fiables et véridiques. Le commissaire aux comptes vérifiera que tout est stable et qu’il n’y aura pas d’incohérences ou d’indices de fraude.

mission commissaire aux comptes

Dans les grandes entreprises, l’existence d’un service d’audit interne est courante, mais de plus en plus, le commissaire au compte devient une figure essentielle également dans les petites et moyennes entreprises. L’audit d’aujourd’hui dépasse la portée financière et comptable, car la complexité, le volume et l’internationalisation des entreprises exigent une connaissance approfondie des industries, des réglementations et des marchés.

La réalité est que le travail du commissaire au compte va au-delà du simple contrôle des comptes, et aujourd’hui son rôle de conseiller, est particulièrement apprécié, ce qui aide l’entreprise à identifier les déficiences et les erreurs dans les comptes et optimiser le processus comptable complet.

Le rôle du commissaire au compte est d’examiner les comptes annuels et de donner une opinion personnelle à leur sujet.
Les résultats défavorables d’une société montrent que les comptes généraux ne reflètent pas la véritable image des actifs, la situation financière et les résultats selon des principes comptables généralement reconnus.

Parfois le commissaire aux comptes n’est pas en mesure de se faire une opinion sur l’ensemble des comptes annuels, en raison de limitations dans l’exécution de son travail (manque d’informations nécessaires), incertitudes dans les résultats analysé très pertinent, omission d’information,…